Mélodie Buffard est la tête en l'air de la compagnie... Créative et drôle, elle trouve toujours de nouvelles manières de s'envoler !

Copyright Audrey Nunes

Mélodie commence la gymnastique à l'âge de 6 ans. Après des années de compétitions, elle se tourne vers les sciences, “un monde artistique accessible à tous”. Ingénieur chimiste et enseignante, en parallèle co-directrice artistique du festival jeunes talents Laundry service, elle plaque tout pour voyager, se former au tissu aérien, aux portés acrobatiques et à l’art de la scène. Après un premier spectacle, Flotando en el Aire (2014, San Luis, Argentine), réunissant 30 acrobates locaux, elle co-crée un centre culturel, La tambora, rassemblant artistes et professeurs locaux. Soutenant l'idée qu'il n'y a pas de frontière entre les arts et les Hommes, ils développent un laboratoire d'expérimentation artistique : danse, théâtre, cirque, musique. Leur premier spectacle, AfroCirco (2015), naît de l’union entre sonorités africaines, danse et cirque. Le second, Dia de las Mujeres, expérimente musiques du monde et devoir de mémoire. De retour en France, elle intègre la compagnie CREA où elle crée avec Guillaume les spectacles Panique à Circosmik (2015), Des Airs de mer (2016)La Traverse (2017).

Guillaume Loconte est la partie terrestre du duo. Solide et rationnel, il se laisse quand même tenter par quelques envolées sur sa slackline ou son fil...

Copyright Antony Adam

Guillaume Loconte est aussi ingénieur quand il se forme au clown auprès de Istvan Van Heuverzvym. Il ne connaît pas Mélodie quand il décide de tout quitter. Durant trois ans, il intègre des formations aux arts du cirque à Sencirk (Sénégal), en Nouvelle Zélande et à Cirkus-kus (Slovaquie). Aimant la diversité, il développe à la fois ses prédispositions comiques et circassiennes : jonglage, funambule, portés acrobatiques, slackline. Il participe à de nombreux spectacles en Slovaquie, dont Circus Love (2014) qui reçoit un excellent accueil au festival de théâtre satirique Kremnicke Gagy. Il collabore aussi avec Juraj Bencik, ancien clown blanc au Cirque du Soleil dans la création de Skus Cirkus (2014). Celui-ci le mettra ensuite en scène dans The Son of a Man (2015), spectacle clownesque primé lors de l'émission "Tchéquoslovaquie a un incroyable talent". Il rejoint la compagnie CREA en 2015 et crée avec Mélodie les spectacles Panique à Circosmik (2015), Des Airs de Mer (2016) et La Traverse (2017).

La collaboration entre Mélodie et Guillaume les mène naturellement à la création en 2017 de leur propre compagnie, En corps En l’air, dont le premier spectacle, "Sous l’chantier, la plage", mis en scène par Hugues Delforge, est une réadaptation de "Des airs de Mer". Ils créent aussi un numéro de portés attachés et attachant pour cabaret, "Siamois" et enfin deux spectacles en collaboration avec EKLABUL et sous le regard de Mélanie Maurice : "Atlantide" (2018) et "Mystère et Boule de neige" (2019).

Hugues Delforge est un élément polyvalent de la compagnie : metteur en scène, regard extérieur et conseiller organisationnel, Hugues aime mettre son expérience de la rue au profit des compagnies qu'il accompagne. Avec En corps En l'air, c'est une relation particulière, présent depuis la création même de la Compagnie, il est un peu comme notre Padre de la rue...

photo Hugues.jpg

Formé à l’école de cirque des Noctambules et chez Fratellini de 1998 à 1999, il fonde la Cie des Sanglés qui propose des spectacles acrobatiques et visuels. Depuis 2013, il collabore en tant que metteur en scène à de jeunes compagnies de cirque : Les Petites Horreurs, Faso Cirque au Burkina Faso, Cirque Ozigno, Cie En Chantier(S), Collectif à Sens Unique.

Hugues Delforge accompagne des équipes artistiques dans leur travail de création : aide à l'écriture, à la construction des personnages, à la scénographie, à la construction d'accessoires, à la relecture de dossier...

Il adapte sa participation aux besoins des équipes et aime venir régulièrement pour un accompagnement bienveillant sur des temps longs, le temps nécessaire pour faire aboutir un spectacle.

C'est par hasard que Nina Durup tomba sur le spectacle Sous l'chantier, la plage à Aurillac, où elle rencontre Mélo, Guillaume et Hugues. La Cie cherchait à mettre sa confiance dans les mains d'un ou une diffuseur(se) et Nina a naturellement rejoint l'équipe en octobre 2019.

NINA Durup.jpg

Elle a longtemps voyagé et expérimenté le milieu socio-culturelle en tant qu’animatrice, avant de vouloir trouver du sens dans son travail en défendant les valeurs et concepts de l’Education Populaire. En 2015, Nina s'intéresse à la coordination de projets et intègre une formation DEJEPS. 

En parallèle, elle participe à la création de la SCIC EPIPOP en 2017, un collectif d’expérimentation d’alternatives, et coordonne pendant 4 ans le « Festig’Arts », un festival itinérant et participatif. 

Après avoir expérimenté différents postes de coordinatrice (Education Nationale, centres de vacances,...), Nina constate que dans ces secteurs institués, l’idéalisme laisse vite sa place à la norme. Elle cherche alors à découvrir de nouveaux mondes professionnels où les contacts humains ne fonctionnent pas avec le jeu de l’oppression. Cherchant une dimension créative dans ses engagements, elle décide de se rapprocher des métiers du spectacle vivant. 

En 2019, elle débarque à Madrid dans la compagnie internationale de théâtre physique Residui Teatro, pour un stage de 3 mois. A son retour, elle rencontre Mélo et Guillaume, et ils décident ensemble de faire un bout de ce nouveau chemin. Nina est aujourd’hui en charge de la diffusion d’En corps En l’air ainsi que de deux autres compagnies.

Artiste Mexicain pluridisciplinaire, Alberto Martinez Rodruguez commence les arts du cirque en 2002 tout en suivant des cours de danse à l'école de danse INBA durant 3 ans. Il collabore ensuite avec différentes compagnies au Mexique en tant que danseur et circassien.

AgathePrudent-Grainerie (2 sur 17).jpg

Alberto arrive en France en 2009 pour intégrer l'école de cirque CRAC de Lomme en France en 2009. Il y développera une approche artistique et technique dans sa recherche personnelle « Acro-Contact Partnering » dont il propose régulièrement des ateliers. Basés sur la relation et la communication entre partenaires d'acrobaties, il porte une attention toute particulière au « momentum », l’instant de suspension, autrement connu comme -l'acrobatie.

Il suivra la formation intensive "Vers un acteur pluriel" au Théâtre 2 l'acte, à Toulouse, puis le Master d’Arts en Théâtre Physique, à l'Accademia Teatro Dimitri en Suisse. Alberto entame alors une recherche artistique pour et dans l'espace public, son enjeu est d'utiliser la nature humaine comme matière de création afin de  développer des nouveaux formats de relation et de rencontre entre les artistes, l'espace de performance et le public. Il travaille avec la Compagnie Teatro Dei Venti et c'est à Crest qu'il croisera Mélodie et Guillaume lors d'une rencontre de portés et intégrera la Compagnie En corps En l'air.

« Son rôle en tant qu'artiste/créateur est d'être un médiateur, initiateur et inspirateur social, pour faire refléter la poésie de la quotidienneté.  »

Suivez-nous

  • Facebook Social Icon

Logo et dossier créés par e.l.i.p.s

  • Facebook Social Icon
Pertuis Juin 2019 - Festival Lézardons dans la rue